Restaurants en Toscane

Voici les restaurants testés et appréciés pendant mon voyage en Toscane de mai/juin 2017.

Sud de la Toscane et Sienne :

A Volterra et environs

Villa Palagione : ce n’est pas à proprement parler un restaurant, mais un agriturismo, qui propose gîte, activités, et/ou couvert. Nous y avons mangé un soir, menu identique pour tout le monde, sur la terrasse, table commune, une bonne cuisine classique toscane.

Trattoria Albana : une délicieuse auberge traditionnelle, dans un tout petit village à quelques kilomètres de Volterra. J’ai commencé par une assiette de charcuteries, puis continué avec des tripes à la mode de Volterra (une variante des tripes à la sauce tomate).

Osteria Fornelli : il s’agit là d’un restaurant bistronomique, endroit relax et nourriture de haut vol, avec en prime une vue splendide. Nous avons pris le menu en quatre plats. Normalement, il s’agirait d’une entrée, d’un primo, d’un plat et d’un dessert, mais à ma demande, nous avons pu remplacer le dessert par une deuxième entrée (servie en début de repas, évidemment). C’était délicieux, de la cuisine italienne moderne, superbement bien réalisée. Nous avons commencé avec un œuf parfait aux asperges et Pecorino, puis continué avec de la joue de veau à la crème de pommes de terre et aux légumes croquants, inoubliable (des morceaux de joue bien cuits et moelleux, avec un extérieur croustillant) :

puis des raviolis farcis à la queue de bœuf, sauce aux tripes et écume d’œuf eux aussi fabuleux (sans tomate, les tripes fonctionnant, grâce à leur texture fondante, comme une sauce) :

cof

et enfin du lapin farci délectable, avec une garniture de légumes et pommes de terre :

cof

Une très belle adresse, vraiment.

A San Gimignano

Dorando’ : un peu caché en arrière des rues principales, un restaurant empreint de classicisme, très agréable. En entrée, j’ai pris un plat de charcuteries et fromages locaux très généreusement servi, puis j’ai terminé par des pâtes au pesto de menthe fabuleuses (et inphotographiables, désolée !) :

cof

A Sienne

Prètto : pas loin derrière la piazza del Campo, bien caché dans une petite rue, une charcuterie-restaurant qui m’a permis de découvrir le très fameux panino al lampredotto (sandwich à la caillette, la caillette étant une sorte de tripe), délicieux, mais aussi un bel assortiment de charcuteries de toutes sortes, sans oublier les fromages.

A Colle Val d’Elsa

Molino Il Moro : un restaurant cossu avec une belle cuisine toscane modernisée, dans la partie basse de Colle di Val d’Elsa, dans une très ancienne maison (on mange sous des voûtes de pierre, c’est superbe).

Florence

Fuoco Matto : une des meilleures pizzas de ma vie, et je pèse mes mots. L’endroit est d’ailleurs bondé, nous avons donc, n’ayant pas réservé, trouvé une petite place à une sorte de “table d’hôtes”. A ne pas manquer !

Taverna del Bronzino : notre plus merveilleuse découverte florentine. Un service impeccable, gentil, des gens qui s’y connaissent en vins, en nourriture, en relations humaines, et puis une cuisine divine et une carte des vins à se perdre. Prosecco offert en début de repas, grappa ou limoncello offert en fin de repas, et le sourire en prime. Nous y sommes allés deux fois ! La première fois, j’ai commencé par du caillé de chèvre aux tomates confites et caviar d’aubergines :

mde

puis nous nous sommes partagé une superbe fiorentina (cuisson parfaite, viande fondante, une merveille) accompagnée de petits haricots blancs :

mde

La deuxième fois, j’ai commencé par des beignets d’oeuf mollet pané sur lit d’asperges :

cof

Et j’ai ensuite pris un plat qui n’était plus disponible la première fois et dont j’ai pu prendre commande au moment de la réservation, une friture de cervelle de veau et légumes parfaite :

cof

La Cucina del Garga : c’est un restaurant tenu par le fils d’un autre restaurateur qui tient un établissement plus centré et plus connu, la Trattoria Gargani. L’endroit est marrant, décoré par un foutoir charmant et éclectique de tableaux divers et variés, de sculptures, d’objets. C’est très relax, coloré et sympathique. La cuisine est bonne, sans être exceptionnelle. J’ai commencé par des spaghettis à la vigliacca (une sorte d’arrabiata), puis poursuivi avec une escalope de veau panée très bien faite, finissime, accompagnée de roquette et de tomates cerise.

Antica Trattoria da Tito : un bistrot avec un style très particulier, prix assez bas, les clients écrivent sur les murs, les serveurs et serveuses tutoient tout le monde, c’est bruyant, branché et très sympa. On y va pour les pâtes, la fiorentina et quelques plats typiques. J’ai d’abord mangé des pici (sortes de gros spaghettis frais) à la viande de veau hachée, puis des tripes à la florentine. Bouteille de limoncello posée sur la table à la fin du repas, on peut la finir si on veut !

Advertisements