Mots-clefs

,

Samedi soir, j’ai grillé des coquelets en crapaudine marinés au citron, que j’ai accompagnés d’houmous à la coriandre (ma recette habituelle d’houmous, à laquelle j’ai ajouté un énorme bouquet de coriandre au moment du mixage).

Dimanche midi, j’ai fait ce grand classique français qu’est le boudin pommes en l’air. Le boudin était français, et ne trouvant pas de reines des reinettes, j’ai pris des pommes Ariane qui étaient parfaites (elles iraient aussi très bien pour une tarte Tatin, elles restent intactes à la cuisson et ont ce goût fruité et acidulé qui convient bien à la préparation).

Dimanche soir, j’ai fait, à la demande de mon fils cadet qui vient de fêter son anniversaire, un filet de bœuf Wellington et une salade verte.

Lundi soir, j’ai à nouveau fait usage du grill avec des steaks grillés à la coriandre, escortés d’une savoureuse salade mechouia.

Mardi soir, j’ai mangé avec des amies à l’Aperitivo. J’ai d’abord choisi un carpaccio de veau (généreux et excellent, posé sur un lit de rucola et surmonté d’écailles de Parmesan), puis un plat qui a piqué ma curiosité, à savoir des spaghettis carbonara aux vongole. Il paraît que c’est un plat typique de la région d’origine du patron (quelque part en Calabre si mes souvenirs sont bons), une carbonara sans lard à laquelle on ajoute des vongole. C’était bon, mais je ne suis pas vraiment convaincue de l’alliance Parmesan/vongole, je dois dire.

Mercredi soir, j’ai cuisiné du poulet au miel et à l’ail, et une cocotte de champignons de Paris et de pommes de terre nouvelles.

Jeudi soir, comme il me restait des saucisses chinoises d’une semaine précédente, j’ai mitonné un riz sauté aux saucisses chinoises très satisfaisant.

Vendredi soir, nous avons mangé à l’Aquatis. Il s’agit là du restaurant de l’hôtel situé juste à côté du futur aquarium de Lausanne (qui ouvre en 2017). C’est un endroit vaste et décoré de manière très moderne (peut-être presque trop, il y a un côté un tout petit peu impersonnel), qui propose une cuisine française contemporaine très intéressante. En entrée, j’ai commandé les “Lichettes de veau ravigotées, radis green meat, huile de persil, condiment citron”, une entrée froide très agréable composée de veau cuit coupé fin, de tranches de radis légèrement vert très rafraîchissantes, et d’une sauce genre Gribiche. Ensuite, nous nous sommes partagés une “Entrecôte rassie, sur os, rôtie, sauce chimichurri, mousseline de pommes de terre et salade criolla”, un plat splendide composé d’une belle entrecôte servie saignante, comme commandé, d’un grand bol de sauce chimichurri maison et savoureuse, d’un plat de purée de pommes de terre et d’une superbe salade fraîche très bien assaisonnée. Vu les quantités, nous n’aurions, je dois dire, pas eu besoin d’entrée !

Advertisements