Mots-clefs

, , , ,

Samedi soir, nous avons mangé chez des amis.

Dimanche midi, j’ai servi une salade de César au poulet et aux tomates séchées (et une version séparée avec du céleri branche à la place de la laitue romaine, pour mon fils aîné qui n’aime pas la salade verte), du livre “A Little San Francisco Cookbook“.

Dimanche soir, nous avons faitt un délicieux repas chez Aladin après le théâtre. En entrée, nous avons commandé un simple houmous, et en plat, nous nous sommes partagés un Mosul Had Bah (boulettes de bœuf, pomme de terre, aubergine, poivron) et un Bamia Sommer (Agneau et gombos), tous deux servis avec un riz oriental excellent et une très fraîche salade verte/concombres/grenade.

Lundi soir, j’ai mijoté un pot-au-feu de poulet à la courge butternut et aux morilles, recette tirée du livre “Fat Girl Slim“.

Mardi soir, nous avons très bien mangé (comme d’habitude) aux Alliés. En entrée, j’ai pris une terrine de caille au cognac et madère, rémoulade de légumes, en plat, un filet de boeuf sauce au poivre de Kampot, accompagné entre autres d’un paillasson de pommes de terres craquant très réussi, le tout arrosé d’une bouteille de Rioja 2009 à un prix très doux.

Mercredi soir, j’ai inventé un gratin de polenta aux côtes de bettes, fromage et chorizo, très apprécié.

2016-03-23 19.52.11 2016-03-23 19.52.23

Jeudi soir, j’ai grillé des tranches d’aiguillette de bœuf marinée à la plancha et fait des poireaux vinaigrette un peu spéciaux, dans la mesure où, au lieu de cuire les poireaux à la vapeur, comme je le fais d’habitude, je les ai eux aussi grillés à la plancha. Je dois dire que c’était très bon (mais à faire avec des poireaux fins, comme ceux que j’avais – je pense qu’avec des gros poireaux ça ne fonctionnerait pas).

Et vendredi, j’ai mis en route dès le matin des slow cooker spareribs, que j’ai servies avec une variante improvisée de coleslaw (en l’occurrence, carottes râpées, avocat, oignon frais, ail tige, et une sauce à base de crème acidulée et de moutarde). Quand on fait cette version des travers de porc, il ne faut pas s’attendre à quelque chose de similaire à des travers de porc laqués, on obtient une viande très cuite et fondante, avec pas mal de sauce, mais c’est très bon.

Advertisements